Menu
in , , ,

Restauration de la synagogue de Verdun

synagogue

La synagogue de Verdun a été restaurée (Crédits photo : Fondation du Patrimoine de Lorraine)

Après deux ans de travaux, la synagogue de Verdun a dernièrement été restaurée. Construite entre 1873 et 1875 dans un style hispano-mauresque par l’architecte Henri Mazillier, elle constitue un ensemble original et unique en Lorraine avec la maison du rabbin qui est accolée. Il s’agit aujourd’hui du seul lieu de culte juif encore en activité en Meuse.

Les travaux, qui ont représenté un investissement de plusieurs centaines de milliers d’euros, ont permis de refaire entièrement la toiture et la charpente de l’édifice. Autrefois menacé par les infiltrations, ce dernier est désormais hors d’eau. Les menuiseries, les gypseries et les peintures décoratives intérieures ont également été restaurées. Classée au titre des Monuments Historiques en 2002, les objets du culte avaient quant à eux été classés en 1998, la synagogue a bénéficié du soutien de la Mission patrimoine portée par Stéphane Bern à hauteur de 138 000 euros dans le cadre du Loto du patrimoine.

Lors de l’inauguration de la synagogue rénovée, le public a pu apprécier le soin apporté à la restauration des décors et des ornements intérieurs de l’édifice (Crédits photo : Fondation du Patrimoine de Lorraine)

Rappelons que la ville de Verdun abrite depuis longtemps une communauté juive. Construite en 1805, l’ancienne synagogue a été presqu’entièrement détruite lors des bombardements allemands d’octobre 1870 qui y ont provoqué un incendie. L’édifice fut reconstruit quelques années plus tard grâce à l’action du rabbin Emile Cahen qui parvînt à récolter des fonds après l’arrivée de juifs en provenance d’Alsace et de Moselle à la suite de l’annexion d’une partie de ces territoires au Reich. La venue de ces derniers marqua d’ailleurs l’apogée de la communauté israélite de Verdun au début du XXème siècle. Le style hispano-mauresque de la nouvelle synagogue témoigne encore de la fascination de l’époque pour l’Orient. L’édifice présente également des influences byzantines dans l’art mosan, cet art roman des Xème, XIème et XIIème siècles d’influence carolingienne et ottonienne qui est spécifique à la Vallée de la Meuse.

La synagogue de Verdun fut profanée par les Allemands pendant la Seconde Guerre mondiale, avant d’être une première fois restaurée par les membres de la communauté juive de l’armée américaine. Sa structure Eiffel, avant-gardiste à l’époque, fait d’elle un ensemble patrimonial exceptionnel.

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Répondre

Quitter la version mobile