Menu
in , ,

De la ville historique de Verdun

Verdun ville haute

La ville haute de Verdun (Crédits photo : Joseph ADAMO pour le Groupe BLE Lorraine)

Verdun garde les traces de son passé multimillénaire, riche et tumultueux. Bien avant la tragédie de la célèbre bataille qui fit près de 700 000 victimes entre le 21 février et le 18 décembre 1916, la ville était déjà entrée dans l’histoire.

Le monument “Mémoire Vive” s’ouvre sur la Meuse et la Porte Chaussée (Crédits photo : Joseph ADAMO pour le Groupe BLE Lorraine)

L’implantation de l’homme dans le secteur de Verdun remonte à trois mille ans. Bien plus tard, à l’époque gallo-romaine, la cité s’appelait Verodunum (parfois aussi Virodunum). De l’attaque d’Attila en 450 lors de l’invasion des Huns jusqu’au siècle dernier, la ville a au total subi onze sièges. Situé à un carrefour stratégique au cœur de l’Europe, Verdun porte encore les stigmates de toutes ces convoitises. La cité a également conservé de beaux témoignages des fortifications de différentes époques, à l’image de Porte Châtel du XIIème siècle ou de la très belle Porte Chaussée qui a été construite au XIVème siècle grâce à l’argent de Jean de Wautrec, prévôt des marchands. La Porte Saint-Paul fut de son côté percée dans les remparts Vauban au XIXème siècle. Ses deux arches permettaient d’entrer et de sortir simultanément de la ville. La façade mitraillée de la chapelle Buvignier rappelle quant à elle la période sombre de l’occupation nazie. Situé dans un hôtel particulier du XVIème siècle Rue de la Belle Vierge, le Musée de la Princerie abrite de magnifiques collections retraçant le passé de la ville.

La cathédrale de Verdun vue depuis la cour du Centre Mondial de la Paix (Crédits photo : Joseph ADAMO pour le Groupe BLE Lorraine)

Elevée à partir de 990, la cathédrale Notre-Dame de Verdun est l’une plus des anciennes d’Europe. Si elle ne dispose plus que de deux de ses quatre tours initiales, l’ensemble demeure toujours sur le blason de la ville. La cathédrale arbore différents styles, du roman rhénan au gothique, en passant par le baroque et le néoclassique. Le grand orgue de Nicolas Dupont, qui date de 1762, est si puissant qu’il fait trembler l’édifice. Les tours jumelles de la cathédrale abritent au total 19 cloches, dont la plus imposante pèse 12,5 tonnes. A noter que le baldaquin situé au croisement du transept et du chœur oriental est une réplique de celui de la célèbre basilique Saint-Pierre de Rome. Non loin de là, l’élégant palais épiscopal du XVIIIème siècle accueille aujourd’hui le Centre mondial de la Paix. Le monument de la Victoire rappelle enfin le sacrifice des soldats de Verdun, tandis que les Quais de Londres qui s’ouvrent sur la Meuse rendent hommage à la générosité de la capitale britannique qui œuvra à la reconstruction de la ville après la Grande Guerre.

Quais de Londres sur les bords de la Meuse à Verdun (Crédits photo : Joseph ADAMO pour le Groupe BLE Lorraine)

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Répondre

Quitter la version mobile