Menu
in ,

La Moselle Sud classée réserve mondiale de biosphère par l’UNESCO

biospère

La Moselle Sud devient une réserve mondiale de biosphère reconnue par l'UNESCO (Crédits photo : Joseph ADAMO pour le Groupe BLE Lorraine)

Porté par le Pôle d’Equilibre Territorial et Rural (PETR) du Pays de Sarrebourg en partenariat avec le Parc Naturel Régional de Lorraine, ainsi que les communautés de communes de Sarrebourg Moselle-Sud, du Saulnois et du Pays de Phalsbourg, le projet de réserve de biosphère de Moselle Sud a dernièrement été officiellement approuvé par l’UNESCO à l’occasion d’une de ses sessions organisées au Nigéria. Un peu plus de trente ans après le classement par l’organisation internationale du Parc Naturel Régional des Vosges du Nord en 1989, un nouveau bout de Lorraine fait donc son entrée à l’UNESCO en tant que réserve mondiale de biosphère !

La presqu’île de Tarquimpol sur l’Etang de Lindre avec au loin le Massif du Donon (Crédits photo : Thomas RIBOULET pour le Groupe BLE Lorraine)

La nouvelle réserve mondiale de biosphère de Moselle Sud comprend 138 communes et s’étire sur 1 400 kilomètres carrés du Pays des étangs et de la haute Vallée de la Seille à l’Ouest, à la Vallée de la Sarre et aux contreforts des Vosges mosellanes à l’Est. Riche d’une biodiversité variée et d’un patrimoine historique et culturel exceptionnel, elle se compose d’une véritable mosaïque de paysages et d’écosystèmes. Elle abrite de nombreuses espèces animales et végétales d’intérêt international. Une richesse inestimable que la Moselle Sud entend préserver tout en assurant un développement économique et social respectueux de la nature, afin de ne pas mettre le périmètre sous cloche. Quinzième territoire reconnu par l’UNESCO en France, la réserve mondiale de biosphère de Moselle Sud souhaite également promouvoir la recherche scientifique et l’éducation du public à l’environnement.

Paysage des Vosges mosellanes près de Dabo (Crédits photo : Joseph ADAMO pour le Groupe BLE Lorraine)

A noter enfin que près de 3 % de la superficie de cette nouvelle réserve était déjà protégé localement et nationalement avec notamment la présence de biotopes, de zones humides, de six zones Natural 2000 et d’une partie du Parc Naturel Régional de Lorraine.

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Répondre

Quitter la version mobile