Menu
in ,

Plonger dans le Metz du XVIIIème siècle en compagnie du Maréchal de Belle-Isle

Maréchal de Belle-Isle

Redécouvrez l'histoire et le patrimoine de Metz en compagnie du Maréchal de Belle-Isle (Crédits photo : Pascale Meyer PhotoGraphiste)

A travers ses échappées temporelles, Florent Albiani, guide conférencier, fait plonger les visiteurs dans le Metz du XVIIIème siècle. Habillé en costume d’époque, il incarne le Maréchal de Belle-Isle, gouverneur de Metz, pour mieux narrer les intrigues et les péripéties du Siècle des Lumières. Rencontre avec ce personnage étonnant, au verbe éloquent et raffiné, qui nous fait redécouvrir l’histoire de Metz de manière vivante et originale avec ses visites théâtralisées.

BLE Lorraine : Quel est le concept de vos visites ? Pourquoi avez-vous décidé de les théâtraliser ?

Florent Albiani : « Depuis petit, le rêve de voyager dans le temps me fait vibrer. Cette envie, je la partage pendant mes visites guidées théâtralisées de Metz. C’est comme un moyen pour moi d’offrir aux visiteurs un moment d’immersion dans l’histoire, de s’échapper du présent pour se plonger dans le passé. C’est pour ça que j’ai fondé Echappées Temporelles. Le temps d’une visite guidée, je suis costumé en personnage du XVIIIème siècle, et je raconte les petits et grands événements de l’histoire messine. En fait, j’y rassemble mes deux passions, l’histoire et le théâtre. J’adore le théâtre d’improvisation, je trouve ça spontané et surprenant, bref vivant ! Et ça crée des moments inattendus que je retrouve dans ma relation et mes échanges avec le public. La plupart des visiteurs sont d’ailleurs des familles de la région qui font découvrir la ville à leurs proches. Les locaux, petits et grands, sont finalement surpris d’apprendre eux-mêmes des choses auxquelles ils ne s’attendaient pas ! Par exemple, le jour où Louis XV est venu à Metz avec sa maîtresse, ce qui a failli lui coûter la vie … J’anime justement un jeu de piste basé sur cette histoire, Le cadeau disparu de Louis XV, pour les sorties scolaires. Metz se transforme en terrain de jeu, et la mission est de répondre à des énigmes pour retrouver les morceaux d’un tableau dérobé, cachés dans la ville. Une sorte d’escape game en extérieur pour les enfants et les ados, qui permet de découvrir différentes époques de Metz et de mieux comprendre son histoire. »

BLE Lorraine : Metz est une ville multimillénaire, pourquoi avez-vous choisi de vous intéresser au XVIIIème siècle messin en particulier ?

FA : « Si aujourd’hui on peut voir Metz comme un terrain de jeu, c’était aussi, dans le passé, un terrain de conflits. Le Siècle des Lumières nous montre les enjeux politiques forts qui ont secoué la ville. Dans ma visite guidée Metz la Royale, j’incarne un gouverneur du XVIIIème siècle. C’est une période charnière dans la francisation de Metz, où le pouvoir royal s’est affirmé grâce à une architecture classique, dont témoignent encore l’Opéra-théâtre et la Place d’Armes. Mais dans mes visites, je trouve plus important de rappeler que Metz, et la Lorraine, ma région, n’ont pas toujours été que françaises. La biculturalité de Metz est le fruit d’un passé lointain et tumultueux, avec une identité passant de française à germanique. C’est parler de la culture de notre région, si particulière, qui m’anime profondément. »

A travers son personnage historique, Florent Albiani propose des visites ludiques et interactives (Crédits photo : Pascale Meyer PhotoGraphiste)

BLE Lorraine : De la même manière, pourquoi avez-vous décidé d’incarner le personnage du Maréchal de Belle-Isle ? Que vous inspire-t-il ?

FA : « A travers mes lectures, j’ai fait la connaissance, imaginaire, d’un personnage intrigant, le Maréchal de Belle-Isle. En plus d’avoir été le représentant de Louis XV sur les terres messines, et à l’initiative de nombreux aménagements, à l’image des Places d’Armes et de la Comédie, c’était un homme entreprenant et éloquent. Par exemple, pendant les revues militaires, il jouait de son statut et aimait faire son petit spectacle. Ça me ressemble ça, même si je ne suis pas chef militaire … Mais bon, une perruque et un manteau à dorures, et à mon tour de me mettre en scène ! En outre, c’est l’un des personnages les plus importants de l’histoire de Metz. Il y pose ses valises en 1727, dans une ville où les soldats sont nombreux et dorment chez l’habitant. Les bordels et les tavernes font partie de leurs habitudes. Belle-Isle fait construire un Opéra-théâtre pour divertir plus sainement ces soldats, mais le résultat attendu est loin d’être atteint … Ils gardent en effet leurs comportements grossiers et viennent parfois avec des prostituées au théâtre … »

BLE Lorraine : Qu’est-ce qui vous fascine tant dans le patrimoine de Metz ? En quoi est-il si riche et remarquable selon vous ?

FA : « Pour moi, une balade à Metz, c’est comme un voyage dans le passé, où on peut choisir son époque : Moyen-âge, XVIIIème, début XXème, etc. Ou tout ça à la fois. On a la chance d’avoir toute une variété d’architectures et un passé riche, dont on peut être fiers ! Et puis cette pierre de Jaumont, ça rend le décor très chaleureux ! J’invite les Lorrains et les gens de passage à oser se laisser transporter dans l’histoire. En tout cas, ce rêve de gamin de voyager dans le temps ne m’a jamais quitté ! »

Rédigé par Rédaction BLE Lorraine

La Rédaction du Groupe BLE Lorraine, premier média et think tank indépendant de Lorraine.

Répondre

Quitter la version mobile