Menu
in ,

Des châteaux de Louppy-sur-Loison en Lorraine

château Renaissance de Louppy-sur-Loison

L'impressionnant château Renaissance de Louppy-sur-Loison (Crédits photo : Joseph ADAMO pour le Groupe BLE Lorraine)

Les premières traces archéologiques du village de Louppy-sur-Loison, dans le Nord meusien, datent de la période gallo-romaine. En effet, en 1889, un agriculteur a dégagé un ossarium en pierre, renfermant une sépulture à incinération, comprenant plusieurs céramiques gallo-belges et un petit vase en bronze. Cette découverte atteste de la présence d’une nécropole du Haut Empire. Cette nécropole se trouvait à proximité d’une voie gallo-romaine secondaire traversant le territoire de la commune. Plus loin furent découvertes les traces d’une tuilerie gallo-romaine comme l’ont montré des restes d’éléments de four et d’un important dépôt de tuiles, appelées Tegulae. Ont aussi été recueillies de nombreuses monnaies romaines datant du Ier au IVème siècle après Jésus-Christ.

Le château médiéval de Louppy-sur-Loison (Crédits photo : Jean-Michaël CHOSEROT)

La première mention du village dans les archives date du XIème siècle (1093, Lopeium), d’après Liénard, un historien du XIXème siècle. A la mort du Comte de Bar, Thibaut Ier, en 1214, sont construites à Louppy deux tours correspondant à deux châteaux installés à chaque extrémité du promontoire dominant la Vallée du Loison. C’est pour cette raison que le village a pris par la suite la dénomination de Louppy-aux-deux-châteaux, et cela, jusqu’à la révolution française.

Le château médiéval

Au cœur du village, à proximité de l’église, les imposants vestiges d’une tour et d’une courtine sont encore visibles. A l’origine, le château, communément appelé « château haut », apparaissait sous la forme d’un quadrilatère accosté de quatre tours d’angles et possédait autrefois de profondes douves alimentées par le Loison tout proche. Outre le caractère défensif de l’édifice, sa fonction résidentielle parait certaine, eut égard à la présence d’une cheminée et de banquettes sous les fenêtres. Ces vestiges dateraient du XIIIème ou du XIVème siècle, mais la première mention d’un château est attestée à la fin du XIIème siècle comme propriété du Comte de Bar Thibaut Ier. Par la suite la seigneurie de Louppy sera partagée entre différentes familles jusqu’à l’arrivée de la famille de Pouilly au XVIème siècle. Le château fut partiellement détruit en 1379 durant la Guerre de Cent Ans.

Ruines féodales et église Saint-Martin de Louppy-sur-Loison (Crédits photo : Joseph ADAMO pour le Groupe BLE Lorraine)

Le château Renaissance

L’arrivée de la Renaissance à Louppy s’annonce avec l’installation de la famille de Pouilly. En effet, à la fin du XVème siècle, Colard de Pouilly arrive dans le fief. Cette famille finit par réunir l’ensemble de la seigneurie au début du XVIIème siècle. Elle décida alors de reconstruire le « château bas » dans un style monumental à l’image de l’importance de la famille de Pouilly à cette époque.

Le « château haut », actuellement en ruines, joua régulièrement, durant les conflits du XVIème et du XVIIème siècles, un rôle d’hébergement des troupes et d’entrepôt de matériel. Il servit également d’abri aux troupes de Lorrains qui s’y réfugièrent durant l’été 1637 pour faire face aux armées du Roi Louis XIII. Louppy fut pris en quelques jours par le Sieur de Bellefond du 21 au 25 juillet 1637. A la suite de cet évènement, le « château haut » fut ruiné par ordre du Roi de France.

Château Renaissance de Louppy-sur-Loison (Crédits photo : Jean-Michaël CHOSEROT pour le Groupe BLE Lorraine)

Le « château bas », dit Renaissance, offre par sa monumentalité, l’importance de son décor, ainsi que par son histoire, l’un des plus surprenants exemples de style Renaissance de la région. Il fut édifié dans la première moitié du XVIIème siècle par Simon II de Pouilly, gouverneur militaire. Ce personnage, par sa charge de conseiller d’Etat et Maréchal du Barrois, était un fidèle des Ducs de Lorraine Henri II et Charles IV. En 1632, Stenay fut pris par les Français. Simon II se retira dans son château et la terre de Louppy fut érigée en Comté par le Duc Charles IV le 8 mai 1633, récompensant ainsi la fidélité des Pouilly à la Maison de Lorraine. Le château fut achevé en 1632. Ce programme architectural unique, dont l’intérêt était d’affirmer la puissance de son commanditaire, permettait entre autres d’accueillir le Duc et sa Cour. Louis XIV y résida pendant le siège de Montmédy durant l’été 1657. Le château est aujourd’hui une propriété privée, appartenant toujours aux descendants de la famille de Vassinhac d’Imécourt, arrivée au château de Louppy au milieu du XVIIIème siècle.

La visite du château permet de découvrir les différentes cours, ainsi que ses portails et porches sculptés d’un intérêt de premier plan dans le patrimoine régional. L’entrée se fait par la basse-cour, centrée autour d’un grand colombier remarquablement bien conservé. La visite se poursuit par la cour d’honneur caractérisée par une immense richesse sculpturale présente sur trois portails monumentaux, dont l’un représente les quatre éléments et une série de scènes mythologiques. De la cour d’honneur, on accède par un petit portail orné à la chapelle, qui conserve le souvenir de l’abbaye bénédictine voisine de Juvigny et de ses abbesses. La visite s’achève par le parc à l’anglaise qui se développe le long d’un méandre du Loison et qui abrite des essences rares.

Source : commune de Louppy-sur-Loison.

Rédigé par Jean-Michaël CHOSEROT

Educateur à l’environnement du Pays de Lorraine, Président de l'association naturaliste et historienne Berian, membre de la Société Philomatique Vosgienne et guide du Camp celtique de la Bure pour le Groupe BLE Lorraine.

Répondre

Quitter la version mobile