Menu
in

Sépultures soviétiques dans le Bassin houiller lorrain

Il y a 75 ans, à la place du stand de tir de l’US le Rocher, des centaines de soldats soviétiques capturés par la Wehrmacht étaient emprisonnés dans des baraquements en bois au Camp Barrois, situé dans la carrière du même nom à Merlebach, pendant la Seconde Guerre mondiale. Ils travaillaient dans les mines de charbon.

Cette main d’œuvre, exploitée, descendait au fond avec les mineurs lorrains. Les habitants voyaient tous les matins, midis et soirs ces prisonniers soviétiques passer en colonnes avec leurs sabots. Les Lorrains partageaient le casse-croûte avec eux. La solidarité de la mine n’avait pas disparu malgré la guerre. Car au fond, toutes les gueules étaient noires.  

Certains de ces prisonniers sont enterrés dans un petit carré de pelouse au cimetière de Hochwald, juste derrière l’église. Mais on ne sait pas combien. Même les archives restent muettes. L’installation d’une plaque commémorative pour marquer le carré est en projet.

A noter enfin qu’une sépulture de trois soldats soviétiques inconnus se trouve également en forêt de Gaubiving. Ils ont été tués par les Allemands en 1945, après s’être évadés.

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Répondre

Exit mobile version