Menu
in ,

Protection des chauves-souris sur le Mont Saint-Quentin

Petit rhinolophe (Crédits photo : Matthieu Gauvain)

En partenariat avec la Commission de Protection des Eaux, du Patrimoine, de l’Environnement, du Sous-sol et des Chiroptères (CPEPESC) de Lorraine, Metz Métropole a dernièrement transformé la casemate du Mont Saint-Quentin, dédiée depuis 25 ans à l’observation des chauves-souris, en refuge pédagogique et a aménagé un autre abri, situé plus en retrait et loin des regards, pour favoriser leur préservation.

Ce refuge pédagogique est implanté sur le sentier des chauves-souris au niveau du Col de Lessy, sur le ban communal de Plappeville. Créé en 1995, celui-ci constitue un spot privilégié pour découvrir les treize espèces différentes de chauves-souris du Mont Saint-Quentin, sur les 27 présentes dans l’Est de la France, dont deux espèces de rhinolophes, deux d’oreillards, six de murins, une de pipistrelle, une de noctule et une de barbastelle. Des panneaux pédagogiques ont été installés dans le refuge, tout comme de fausses chauves-souris. Les vraies disposent quant à elle désormais de plus de quiétude dans une ancienne station de pompage qui était autrefois destinée à alimenter en eaux les forts du Mont Saint-Quentin. A l’intérieur de celle-ci, la température, l’hygrométrie et l’air y sont plus stables et plus propices à l’hibernation des chauves-souris. Le regard aménagé dans la partie accessible au public a été sécurisé, la porte-grille a retrouvé des couleurs et une magnifique chauve-souris métallique marque à présent l’entrée du site.

A noter enfin que l’ensemble de ces travaux d’aménagement a représenté un investissement de 70 000 euros.

Rédigé par Thomas RIBOULET

Président-fondateur du Groupe BLE Lorraine et Rédacteur en Chef de BLE Lorraine.

Répondre

Exit mobile version