970×90

Lè koutume de St Nikola de Ste Kreu / Tradition de Saint-Nicolas à Sainte-Croix-aux-Mines

Lè koutume de St Nikola de Ste Kreu / Tradition de Saint-Nicolas à Sainte-Croix-aux-Mines

St Nikola sa lo patran do moté de Ste Kreu. Ste Kreu étizor ètéchi è lè Lorèn dan lo tan. Vo vo sovné di trä zéfan boté o sö dan lè mè pa i meuchan bouché è résusitè pa St Nikola. Depeu lo tan lè, tou li sik désemb, lè woiye de la St Nikola, lo St Nikola è lo Hanstrap nèlan chu tou li zéfan pou zi bèyi skri drène.

I vnan, joye d’ja lè kiochatt …

St Nikola : « Bansoir, weske san li zéfant ? I n’san mi tolè ? I san ja o lé ? »

Li paran : « I san kwèchi tolè, I dotan. »

St Nikola : « S’étizor di honeurpo, vné toci, fo mi dote, tou a marké dan lo gran liv. Kman k’ te t’heuche ? »

En éfan : « J’me heuche Batis. »

St Nikola : « T’né mi bi trèvèyi è l’éköl. »

L’èfan : « Sia, sia, jè évu tra déhène de ban poin é ko douss imèj. »

St Nikola : « Sa bi, Tien, voinlè èn kmat pou ti, an se rwèrè in ot énay. (à Dédèt) « Ti ta ja gran è te pran ko to pouss. Pouké ? »

Dèdèt : « Sa pou dremi , je vu biè, j’lo panré pu. »

St Nikola Haye toci, terai eco èn kmat : « Lè p’tit, Kman k’ te t’heuche ? t’sè dja prèr Dieu ? »

L’èfan : « Sia, sia. »

St Nikola (o paran) : « Vo zo ko èg è dir ? »

Lo gran pèr : « Sa di bwin ptit ré li zéfan lè, I méritan èg. »

St Nikola : « J’vu bie zi bèyi èg, mè èprè prèr Dieu. Botè vo è rhnan. »

Lè prèr Dieu pa li zéfan : « Ptit jézu, haye dan mi brè, lerh me te dir kambi j’tème, to ptit kieurh a si bwin pou mi, béni popa, béni moman é to seu ke j’ème bie. »

Lo St Nikola : « Ca bi lè éfan, vo ero ko èn kmat et én caille de chocolat. »

Li paran : « Vo vlo mi èn got. »

St Nikola : « Ni pou mi. »

Li paran : « Vla èn peuss de cikante. »

St Nikola : « Ca, jvu bie. »

Li paran: « E èn ver do vi pou lo Hans Trapp et èn carat pou lè bourik. »

St Nikola : « Lè bourik a éttèchi au beuch mais lo Hans Trapp è pri sa mourria. »

I s’en allan.

Lo piu gran dè zéfan : « Si j’savouzor mi ke sétizor le St Nikola, j’éro pansè ke s’étizor not présidan du patouai ! »

***

Tradition de Saint-Nicolas à Sainte-Croix-aux-Mines

Saint patron de la Lorraine et des Lorrains, Saint Nicolas l’est aussi de la paroisse de Sainte-Croix-aux-Mines, commune située en Lorraine historique. Vous vous rappelez ces trois enfants mis au saloir par un méchant boucher et ressuscités par Saint Nicolas ? Depuis cette légende, tous les cinq décembre, la veille de la Saint-Nicolas, le célèbre évêque de Myre et le Père Fouettard rendent visite à tous les enfants du Pays Welche pour les récompenser.

Mais j’entends la sonnette …

Saint Nicolas : « Bonsoir, où sont les enfants ? Ils ne sont pas là. Ils sont déjà au lit ? »

Les parents : « Ils sont cachés là-bas, ils ont peur. »

Saint Nicolas : « Ils étaient donc turbulents toute l’année ? Venez, venez, n’ayez pas peur. Tout est noté dans le grand livre. Comment t’appelles-tu ? »

Un enfant : « Je m’appelle Baptiste. »

Saint Nicolas, tournant les pages de son livre : « Tu n’as pas trop bien travaillé à l’école. »

L’enfant : « Si, si, j’ai même eu trois dizaines de bons points et deux grandes images. »

Saint Nicolas : « Tiens, voilà une pomme pour te récompenser. On se reverra l’année prochaine. »

Vers l’autre enfant : « Toi, tu es un grand et il est écrit que tu prends encore ton pouce. Pourquoi ? »

Deuxième enfant : « Je le prendrai plus, je vous le promets. »

Saint Nicolas : Viens ici, t’auras encore une pomme.

Au troisième enfant : « Le petit, comment t’appelles-tu ? Tu sais déjà prier ? »

L’enfant : « Oui, oui. »

Saint Nicolas, vers les parents et le grand père : « Avez-vous quelque chose à ajouter ? »

Le grand père : « Saint Nicolas, ils sont bien gentils les petits, ils méritent bien quelque chose. »

Saint Nicolas : « Oui, ils auront droit à une récompense mais après la prière. Mettez-vous à genoux. »

Les enfants prient : « Petit Jésus, vient dans mes bras, laisse-moi te dire combien je t’aime. Ton petit cœur est si beau pour moi, bénis papa, bénis maman et tous ceux que j’aime. »

Saint Nicolas : « C’est bien les enfants, vous aurez encore une pomme et un morceau de chocolat. »

Les parents : « Vous voulez bien une goutte ? »

Saint Nicolas : « Pas pour moi. »

Les parents : « Voilà une pièce de cinquante sous. »

Saint Nicolas : « Ça, je veux bien ! »

Les parents : « Et un verre de vin pour le Père Fouettard et une carotte pour la bourrique. »

Saint Nicolas : « La bourrique est attachée à l’abreuvoir mais le Père Fouettard a gardé la queue. »

Le Saint Nicolas s’en va avec le Père Fouettard.

Le plus grand des enfants s’adresse au public : « Si je ne savais pas que c’était le Saint Nicolas, j’aurai cru que c’était notre président du patois ! »

Jean-Luc Fréchard, Président de la Table de Patoisants de la Vallée de Sainte-Marie-aux Mines, pour le Groupe BLE Lorraine.

Articles connexes

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

OU
Au cœur de l'information en Lorraine
Pour plus d'infos, inscrivez-vous à notre Newsletter !
Soutenez nous en partageant et en aimant nos articles et notre site sur Facebook, Twitter et Google+ !
Annonce pop-up