970×90

Un écho globalement favorable à une fusion des quatre départements lorrains

Un écho globalement favorable à une fusion des quatre départements lorrains
Crédits Photo : photo-montage sur la Lorraine (Groupe BLE Loraine)

Différentes personnalités politiques ont réagi à l’idée de Mathieu Klein, Président du Conseil Départemental de Meurthe-et-Moselle, de fusionner les Conseils départementaux de Meurthe-et-Moselle et de Moselle. Celui-ci répondait ainsi à Jean-Luc Marx, Préfet du Grand Est, suite à la remise de son rapport sur l’avenir institutionnel de l’Alsace au premier ministre français ouvrant la possibilité de fusionner Bas et Haut-Rhin. Cherchant à renforcer l’unité lorraine, Mathieu Klein déclarait alors « il est grand temps que la Lorraine prenne son destin en main ». Au-delà de la simple fusion de la Meurthe-et-Moselle et de la Moselle, il s’agit également d’y associer les Vosges et la Meuse pour reconstituer la Lorraine. Avec dirions-nous extension du Droit Local à l’ensemble de la Lorraine pour mieux le préserver et niveler le tout par le haut tant qu’à faire. Pour lui, il convient de défendre la Lorraine, aussi bien en Moselle, qu’en Meurthe-et-Moselle, que dans les Vosges ou en Meuse. Dans l’éventualité où le nouveau département du Rhin serait doté de compétences propres, la Lorraine doit être prête pour réclamer elle-aussi des compétences.

Si de son côté, Patrick Weiten, Président du Conseil Départemental de la Moselle, rejette toute idée de fusion, que ce soit avec la Meurthe-et-Moselle ou avec d’autres départements, tout en laissant les Alsaciens régler leur affaire entre eux, la proposition de Mathieu Klein ne laisse pas insensible Claude Léonard, le Président du Conseil Départemental de la Meuse. S’il n’exclut pas cette possibilité, elle n’est pour l’heure pas à l’ordre du jour pour le Président du Conseil Départemental des Vosges, François Vannson. Ce dernier regrette néanmoins que le projet de Nicolas Sarkozy de fusionner les Départements et les Régions ait été abandonné. Il n’est cela dit jamais trop tard pour bien faire et créer un Conseil Territorial Unique de Lorraine.

Dans un communiqué commun, le sénateur de la Moselle Jean-Louis Masson et la conseillère municipale messine Marie-Jo Zimmermann soutiennent également une fusion des quatre départements lorrains pour rétablir une Région Lorraine. Alors que Roger Cayzelle, Président de l’Institut de la Grande Région (Lorraine, Luxembourg, Rhénanie-Palatinat, Sarre et Wallonie) demande un Rapport Marx sur la Lorraine, Dominique Gros et Jean-Luc Bohl, respectivement Maire de Metz et Président de Metz-Métropole, s’opposent de leurs côtés à tout affaiblissement de la méga-région Grand Est, tout en assurant ne pas vouloir laisser tomber les Vosges et la Meuse. Le député de la cinquième circonscription de Meurthe-et-Moselle, Dominique Potier, se prononce lui aussi pour la fusion des quatre départements lorrains. A noter que François Grosdidier, sénateur de la Moselle, estime enfin que si l’Alsace devenait un département unique doté de compétences propres, les Lorrains devront sérieusement s’interroger sur une fusion de la Moselle et de la Meurthe-et-Moselle, voire même une reconstitution de la Région Lorraine à quatre départements.

Articles connexes

1 Commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

OU
Au cœur de l'information en Lorraine
Pour plus d'infos, inscrivez-vous à notre Newsletter !
Soutenez nous en partageant et en aimant nos articles et notre site sur Facebook, Twitter et Google+ !
Annonce pop-up