970×90

Secrets et sentiers de la citadelle de Montmédy

Secrets et sentiers de la citadelle de Montmédy
Crédits Photo : la citadelle de Montmédy perchée sur sa colline (Michel Laurent - La Lorraine Gaumaise)

En arrivant à Montmédy, dans le Nord meusien, la vision de l’impressionnante citadelle perchée au sommet d’une colline saisit d’emblée. Elevée en 1545 sous le règne de Charles Quint dans un splendide décor vallonné, la citadelle de Montmédy constitue l’un des plus importants ouvrages de défense du Nord-Est de la France.

Alors rattaché aux Pays-Bas espagnols, l’édifice fut assiégé par les troupes de Louis XIV et devînt français en 1659. La citadelle fut ensuite entièrement remaniée par Vauban puis par Séré de Rivières à partir de 1870 qui y aménagea de nombreuses casemates militaires. Une fois passé les deux ponts-levis et le tunnel, vous pouvez plonger dans l’histoire pour découvrir le cœur du système défensif de la citadelle et la Ville-haute. A ce titre, l’ouvrage La place forte de Montmédy, richement documenté et illustré par Gérard Cady et Christian Toussaint, peut être un guide très utile pour approfondir ses connaissances et percer les mystères et les secrets du site.

Il est également possible de suivre le Circuit des Remparts. Long de près de 1,5 kilomètre et agrémenté de panneaux d’information, il offre des panoramas imprenables sur la campagne environnante. Il permet aussi de s’imprégner du quotidien des soldats en visitant les casemates d’artillerie, les caponnières ou encore les magasins à poudre. A moins que vous ne préfériez emprunter la fameuse « montée des grimpettes » juste derrière la mairie qui permet également d’accéder à la citadelle, voire même le Sentier des Songes autour du glacis ? A noter qu’à la tombée de la nuit en période estivale, il est possible de parcourir la citadelle à la lueur des flambeaux.

La Ville-haute abrite par ailleurs deux musées, à savoir le Musée de la Fortification et le Musée Jules Bastien-Lepage. Le premier retrace l’évolution des systèmes défensifs depuis l’époque gallo-romaine jusqu’au XVIIIème siècle. Le second est consacré au peintre portraitiste Jules Bastien-Lepage, né à Damvillers, près de Montmédy, au XIXème siècle. Il peignait des paysages et des scènes de la vie rurale. Situé en face de l’Office de Tourisme, l’espace La Lorraine Gaumaise présente quant à lui les richesses culturelles et naturelles du territoire transfrontalier.

Blottie à l’ombre de la citadelle, la Ville-basse de Montmédy permet enfin d’admirer les vestiges des anciens remparts Vauban avec notamment des tours de guet, ainsi que de belles bâtisses du XIXème siècle.

Articles connexes

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

OU
Au cœur de l'information en Lorraine
Pour plus d'infos, inscrivez-vous à notre Newsletter !
Soutenez nous en partageant et en aimant nos articles et notre site sur Facebook, Twitter et Google+ !
Annonce pop-up