970×90

Pour que volent les Alérions de Lorraine

Pour que volent les Alérions de Lorraine

Ouvrons, oui, ouvrons la cage aux Alérions ! Laissons-les voler dans le ciel de Lorraine. Laissons nos preux aiglons, sans bec ni griffe, indéniables symboles de paix et de pureté, voler haut dans le cœur des Lorrains.

Car hélas, c’est que nos Alérions volent bas, ces derniers temps. Peut-être est-ce signe de mauvais temps. J’ai vu des bâtiments officiels ôter le drapeau lorrain pour le remplacer par l’insipide logo du Grand-Est. J’ai vu des Alérions voler la tête en bas, sur des mairies dont les élus ne connaissent même plus l’origine de leurs symboles !

Nos Alérions, n’en déplaisent à certains, sont apparus il y a un peu plus de huit siècles, sur le bouclier de ducs qui durent batailler, épées au poing, pour l’intégrité d’un duché convoité par de puissants voisins. Dépourvus de serres et toujours peints en blanc, ils incarnent la paix et la concorde. Ils sont bien plus anciens que les Marianne, bonnet phrygien et autre drapeau tricolore. Ils témoignent, à côté du chardon et de la Croix de Lorraine, de l’histoire mouvementée et trop souvent douloureuse de notre belle province.

Une histoire qui hélas, reste encore largement méconnue des Lorrains. Il faut dire qu’elle n’est pas enseignée à l’école. Il faut dire qu’elle est complexe. Brouillonne parfois. Mais cette histoire est avant tout une formidable leçon de philosophie, qui nous enseigne qu’il n’est aucune épreuve qui soit insurmontable. Une histoire de laquelle nous n’avons pas à avoir honte.

Portons haut nos couleurs ! Soyons fiers de ce que nous sommes ! Et aussi, en somme, de ce que nous ne serons jamais … Ouvrons enfin, oui, ouvrons, la cage aux alérions !

Kévin GOEURIOT, Historien de la Lorraine et professeur d’histoire-géographie, pour le Groupe BLE Lorraine.

Articles connexes

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

OU
Au cœur de l'information en Lorraine
Pour plus d'infos, inscrivez-vous à notre Newsletter !
Soutenez nous en partageant et en aimant nos articles et notre site sur Facebook, Twitter et Google+ !