970×90

Des vaches des Highlands débarquent à Metz !

Des vaches des Highlands débarquent à Metz !
Crédits Photo : les curieux peuvent désormais observer des vaches des Highlands (Domaine de la Ganne)

Quatre vaches des Highlands s’occupent depuis peu de l’entretien de deux parcelles à Metz. Cette animaux rustiques originaires d’Ecosse, mais que l’on peut aussi apercevoir dans le Bitcheland, sont reconnaissables à leur long poils roux et à leurs cornes. Une convention de partenariat a été signée entre l’éleveur de la société « Les Highlands du Warndt » située à Merten, près de Creutzwald, et la Ville de Metz qui privilégie depuis plusieurs années un entretien le plus naturel possible de ses espaces verts à travers sa politique zéro phytosanitaire. Il faut dire que l’éco-pâturage permet de réduire les coûts d’entretien de ces espaces verts et de limiter les déchets de tonte tout en créant du lien social.

Deux vaches se partagent ainsi un hectare de prairie sur un terrain situé Rue sur le Gué, le long de la Seille, entre les quartiers messins du Sablon et de Magny. Les deux autres broutent à Devant-lès-Ponts sur le site des services techniques municipaux, Rue Teihard de Chardin. En contrepartie des pâtures mises à disposition, l’éleveur s’est engagé à proposer des animations pour les écoles des environs sur le thème des pâturages et des bovins.

Ces quatre vaches des Highlands quitteront Metz à l’automne pour revenir au printemps suivant.

Rappelons enfin que d’autres vaches similaires provenant de cette même exploitation entretiennent depuis quelques années déjà les Prairies Jean-Marie Pelt à Montigny-lès-Metz.

Articles connexes

1 Commentaire

  1. Michèle Grandveaux

    Déjà en 1768 les bêtes du Sablon pâturaient dans le grand Patural proche de la Seille. Le fermier de la Horgne faisait également pâturer ses bêtes sur le paquis jusqu’en 1778. Les habitants du Sablon avaient alors construit une clôture sans racheter le droit de pâture de la Horgne. Il leur avait été ordonné d’arracher les piquets pour laisser passer les bestiaux.

    Reply

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

OU
Au cœur de l'information en Lorraine
Pour plus d'infos, inscrivez-vous à notre Newsletter !
Soutenez nous en partageant et en aimant nos articles et notre site sur Facebook, Twitter et Google+ !