970×90

Un Appel pour dire Oui à la Lorraine

Un Appel pour dire Oui à la Lorraine
Crédits Photo : le Groupe BLE Lorraine lance un appel aux élus et aux citoyens lorrains pour retrouve une Région Lorraine (Groupe BLE Lorraine)

Le Groupe BLE Lorraine a envoyé un courrier à plus de 3 600 élus (sénateurs, députés, conseillers régionaux, conseillers départementaux et maires) de chaque département de Lorraine et d’Alsace pour les inviter à signer un appel demandant le retour à la Région Lorraine. Les acteurs de la société civile, chefs d’entreprise, responsables associatifs, professeurs, écrivains, sportifs, citoyens, etc. sont également sollicités. L’idée est de tous les sensibiliser et les mobiliser, y compris les élus alsaciens pour leur montrer qu’ils ne sont pas seuls dans ce combat contre le Grand Est. Il est en effet important de faire savoir que les Lorrains ne restent pas non plus inactifs, la Région Grand Est nous ayant été tout aussi bien imposée sans concertation ni consultation.

Suite au dépôt d’une proposition de loi fin 2017 par deux sénateurs mosellans visant à recréer la Région Lorraine, une pétition citoyenne intitulée « Rendez-nous la Lorraine » a été initiée par le Groupe BLE Lorraine, premier média et think tank indépendant de Lorraine, et le collectif « La Lorraine ne doit pas disparaître ». Différentes personnalités politiques, élus, représentants de la société civile et citoyens soutiennent depuis officiellement et publiquement ces initiatives qui ont fait l’objet de nombreux reportages et articles de presse, aussi bien à la radio, qu’à la télévision, dans les journaux et sur internet.

A l’image de ce qu’il se passe actuellement en Alsace, ces démarches ne font que traduire le sentiment des Lorrains à l’égard de la Région Grand Est. En effet, déjà selon un sondage BVA réalisé pour la presse régionale après la création du Grand Est, 70 % des Lorrains se ne déclaraient pas satisfaits de la fusion de la Lorraine avec l’Alsace et la Champagne-Ardenne. Le Grand Est a été imposé à la Lorraine sans concertation ni consultation de ses élus et encore moins de ses habitants. Comme l’a récemment démontré la Cour des Comptes dans un rapport, il n’a ni généré les économies mises en avant, ni simplifié le « mille-feuille » territorial français.

La Lorraine est un territoire à l’identité affirmée. Mais au-delà des aspects culturel et historique, elle apparaît comme le bon échelon administratif, c’est-à-dire celui proche des citoyens. D’une superficie de 23 547 km2, la Lorraine fait les trois quarts de la Belgique et est plus grande que plusieurs Länder allemands comme la Sarre, Brême, Hambourg ou encore la Rhénanie-Palatinat. La différence avec nos voisins fédérés, qui font partie d’une république fédérale et non d’un système centralisé comme en France, ne réside donc pas dans la taille critique des territoires, mais bien dans l’attribution des compétences et du budget. Le Grand Est a ainsi un budget annuel comparable à celui de la seule Ville de Bâle, à savoir environ deux milliards d’euros, qui est très éloigné de celui d’un Land comme la Bavière qui culmine à plus de soixante milliards d’euros par an.

Plus proche des habitants et plus économique, donc plus efficient, le retour d’une Région Lorraine est par conséquent souhaitable.

Lorraines et Lorrains de tous âges et de tous horizons, engagés pour l’avenir institutionnel de notre territoire, nous voulons pouvoir replacer la Lorraine sur la carte administrative de la France. Pour le respect de notre histoire et de notre culture, mais aussi pour préparer l’avenir des générations futures.

Pour ces raisons et pour dire Oui à la Lorraine, nous vous invitons aussi à signer cet appel et à nous le retourner par mail ou par courrier postal.

Articles connexes

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

OU
Au cœur de l'information en Lorraine
Pour plus d'infos, inscrivez-vous à notre Newsletter !
Soutenez nous en partageant et en aimant nos articles et notre site sur Facebook, Twitter et Google+ !