970×90

Fermeture de l’usine Kolbenschmidt à Basse-Ham

Fermeture de l’usine Kolbenschmidt à Basse-Ham
Crédits Photo : l'usine de pistons Kolbenschmidt fermera prochainement ses portes à Basse-Ham (Google Street View)

La décision du groupe Rheinmetall est dernièrement tombée. L’usine de production de pistons automobiles Kolbenschmidt, située à Basse-Ham, près de de Diddenuewen (Thionville) fermera définitivement ses portes le 2 janvier 2018. 144 personnes seront licenciées après les fêtes de fin d’année.

La situation délicate de l’entreprise ne date pas d’hier. Deux plans de départs volontaires étaient en effet déjà intervenus en 2009 et en 2013, afin de réduire les effectifs. Depuis dix ans, le marché des pistons automobiles est en baisse en raison de la tendance observée chez les constructeurs à réduire les cylindrés et à développer des moteurs hybrides et électriques. Il faut dire qu’un passage de quatre à trois cylindrés représente déjà une chute de 25 %. Ajoutez à cela une concurrence mondiale exacerbée, en surcapacité et marquée par une guerre des coûts de production et vous comprendrez que la situation était devenue inextricable et intenable pour Kolbenschmidt. D’autant plus que dans ce contexte, la société n’avait pas réussi à remporter les appels d’offres indispensables à la poursuite de son activité.

Suite à l’annonce de cette fermeture, plus de 200 offres ont été émises par plusieurs entreprises pour recruter des salariés du site de Basse-Ham. Les compétences et le sérieux de ces derniers sont en effet unanimement reconnus.

Articles connexes

1 Commentaire

  1. DOMINGUES

    200 offres d’emploi dont des emplois qui ne correspondent en rien aux qualifications du personnel, des CDD,… et dans certains cas, avec quelle rémunération! Mais à voir l’article en bref, il n’y a pas à se plaindre, il y a assez de travail pour tout le monde ( 200 offres/144 licenciés ées).

    Reply

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

OU
Au cœur de l'information en Lorraine
Pour plus d'infos, inscrivez-vous à notre Newsletter !
Soutenez nous en partageant et en aimant nos articles et notre site sur Facebook, Twitter et Google+ !