970×90

Plonger dans le passé avec Trésor d’Histoires !

Plonger dans le passé avec Trésor d’Histoires !
Crédits Photo : l'église Saint-Michel de Condé-en-Barrois dispose de QR-Codes interactifs (Trésor d'Histoires)

L’association Trésor d’Histoires, située aux Hauts-de-Chée, dans le Barrois, organise ce samedi 14 janvier aux Archives départementales de la Meuse un évènement intitulé « Créons ensemble un moment d’histoire ». Au cours de celui-ci elle présentera son savoir-faire et sa volonté d’entreprendre autrement par le bais d’ateliers ludiques auxquels le public est invité à participer. L’occasion de faire le point sur ses activités et sur ses projets avec son président Clément Menuisier.

BLE Lorraine : quels services proposent Trésor d’Histoires et à qui s’adressent-ils ?

Clément MENUISIER, Président de Trésor d’Histoires : « Trésor d’Histoires tente de répondre aujourd’hui à plusieurs missions d’utilité sociale qui lui tiennent particulièrement à cœur. Nous souhaitons tout d’abord valoriser toutes les formes de patrimoine matériel et immatériel, petits et grands monuments, sites remarquables, paysages, sites industriels, réputés ou non. Il s’agit également de renforcer l’accessibilité à la culture pour tous les publics. L’idée est ainsi de contribuer au développement économique et touristique du territoire en recréant du lien social grâce à la participation des acteurs économiques locaux et de la population, afin qu’ils se réapproprient les lieux qui les entourent. Pour répondre à ces missions, nous invitons le public à découvrir les sites remarquables en remontant le temps quelques minutes par le biais de véritables immersions. Dans ce cadre, nous concevons des outils haut de gamme tels que des audioguides et des vidéo-guides scénarisés pour smartphones, tablettes et ordinateurs qui utilisent la motion capture, l’image par drone, la réalité augmentée, l’animation de cartes ou encore la reconstitution de scènes.

Nous réalisons par ailleurs des parcours découverts, des expositions thématiques et des escape game en y intégrant des supports numériques tels que des QR-Codes, des Puces NFC (Near Field Communication) et la reconnaissance visuelle. Toutes nos productions sont interactives et accessibles au plus grand nombre car nous utilisons une écriture adaptée et des langages ludiques. Il est même possible de les traduire en allemand, anglais, espagnol, néerlandais et d’intégrer du braille. Pour les touristes, voyagez dans le temps devient un jeu d’enfants ! Il leur suffit de se munir de son téléphone portable ou de sa tablette et de flasher à l’aide d’une application lectrice les QR-Codes que nous disposons sur les monuments ou sur les panneaux d’informations touristiques déjà existants. L’histoire de chaque lieu est contée de manière théâtralisée. Le public n’a plus qu’à se laisser porter par les voix ou les images. Ainsi, en haut d’une tour de la cathédrale de Toul, une gargouille prend vie et explique les phases de construction de cet édifice, mais aussi les différentes péripéties qu’elle a connues durant des siècles.

Les scénaristes et les comédiens donnent vie aux recherches historiques menées par Trésor d’Histoires. Ils leurs arrivent même d’encadrer la population locale pour qu’elle participe elle-aussi à la création de ses immersions dans le passé.

Notre équipe compte aujourd’hui plus d’une trentaine d’ambassadeurs bénévoles issus de parcours professionnels variés. Cette diversité d’études et de culture est aujourd’hui une de nos forces pour mener à bien l’ensemble des projets numériques sur lesquels nous travaillons. Nous accompagnons également nos adhérents dans l’apprentissage de nouvelles compétences dans des domaines tels que l’histoire, le théâtre ou encore le numérique. »

BLE Lorraine : Comment avez-vous eu cette idée ? D’où vient également votre passion pour l’histoire de notre région ?

CM : « Historien et géographe de formation (Master 2 Histoire contemporaine) à l’Université de Lorraine (Nancy 2) et journaliste web de profession, l’idée de Trésor d’Histoires m’est venue alors que je me promenais dans la campagne mosellane, du côté de Sarralbe et de la Ligne Maginot aquatique. Je me suis dit qu’il serait intéressant de combiner un QR-Code ou une puce NFC avec une visite guidée audio ou audiovisuelle à écouter ou à visualiser sur son smartphone.

L’aventure a commencé fin 2013 et depuis janvier 2015, je me consacre uniquement à ce projet. Trésor d’Histoires donne désormais la possibilité d’élargir l’offre touristique au sein d’un territoire grâce aux visites guidées sonores ou audiovisuelles théâtralisées contant l’histoire d’un patrimoine et liées à des supports signalétiques personnalisés. […] L’histoire est aussi constituée de petites histoires issues d’horizons différents qui ensemble contribuent à créer la grande Histoire. L’histoire de la Lorraine serait par exemple incomplète sans l’histoire de la Pologne ou du Royaume de France. »

BLE Lorraine : Quels sont les avantages pour les communes adhérentes ?

CM : « Nos services s’adressent à tous les propriétaires de patrimoine qu’il s’agisse aussi bien de collectivités territoriales, d’association, d’entreprises que de particuliers. Les acteurs culturels et touristiques tels que les centres d’archives départementales, les musées, les offices de tourisme, etc. sont également susceptibles d’être intéressés, mais aussi les structures liées à l’éducation, au handicap ou à l’insertion. Car Trésor d’Histoires a choisi d’accompagner tous les propriétaires de patrimoine à valoriser leur patrimoine tout en contribuant au développement économique et culturel local.

Les avantages sont multiples. Trésor d’Histoires renforce l’accès à la culture en mettant en lumière les sites remarquables d’un territoire de manière interactive, afin que tous les publics (enfants, famille, personnes en situation de handicap ou éloignées de la culture et touristes) prennent part à l’aventure et à la découverte ! Nos immersions audio et audiovisuelle dans le passé incitent le public à découvrir des lieux auxquels il n’aurait jamais eu accès avant. Trésor d’Histoires est une solution évidente en l’absence de guides touristiques à l’année ou lors de la saison estivale. Nous modernisons aussi les panneaux touristiques déjà existants qui se limitent souvent à un texte et à des images. Avec le numérique et internet, tout est possible ! Les mises à jour peuvent être régulières. Les panneaux touristiques deviennent de vrais points d’information capables de renseigner le public sur l’histoire des lieux, mais aussi sur l’ensemble des animations et des activités aux alentours. Parallèlement, nous mettons à disposition de nos clients des encarts publicitaires pour valoriser leurs communes. Trésor d’Histoires est comme une sorte de geocaching numérique puisque les QR-codes se répondent et dirigent le touriste curieux vers une autre destination.

Fini le temps où il fallait acheter des audio-guides et des casques pour permettre au public d’écouter des visites guidées audio avec des voix neutres où seuls les plus intéressés suivaient la visite jusqu’au bout. Les curieux peuvent désormais utiliser leur propre smartphone, tablette et ordinateur lorsqu’ils sont chez eux pour préparer leur visite.

Tout au long du processus de création, l’équipe de Trésor d’Histoires est à l’écoute et met l’accent sur l’action participative de la population locale. L’idée est que celle-ci se réapproprie les lieux culturels. »

BLE Lorraine : Quels projets avez-vous déjà réalisé et quelles sont les prochaines étapes ?

CM : « Actuellement, plusieurs localités en Meuse sont déjà équipées de nos immersions dans le passé pour agrémenter la visite de leurs églises, châteaux, lavoirs ou champs de bataille. Trésor d’Histoires a également participé à la création de plusieurs expositions culturelles, dont la dernière en date s’intitule « Les civils en Meuse durant la Grande Guerre », pour le compte des Archives départementales de la Meuse à Bar-le-Duc, qui est encore visible jusqu’au 14 janvier 2017.

Trésor d’Histoires entend se développer ailleurs en Lorraine et à terme sur l’ensemble du territoire français pour valoriser toute les formes de patrimoine, renforcer l’accès à la culture pour tous et combattre l’isolement. C’est pourquoi, notre association a choisi de devenir une Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC) au cours du premier trimestre 2017. A ce titre, nous recherchons des partenaires. »

Articles connexes

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

OU
Au cœur de l'information en Lorraine
Pour plus d'infos, inscrivez-vous à notre Newsletter !
Soutenez nous en partageant et en aimant nos articles et notre site sur Facebook, Twitter et Google+ !