970×90

Suppression de 84 postes à l’hôpital de Freyming-Merlebach

Suppression de 84 postes à l’hôpital de Freyming-Merlebach
Crédits Photo : l'hôpital de Freyming-Merlebach va supprimer 84 postes d'ici fin 2017 (Radio Mélodie)

84 postes seront supprimés d’ici fin 2017 à l’hôpital de Freyming-Merlebach, sur un total de 400 personnes en comptant le personnel du pôle gériatrique de Creutzwald, afin de poursuivre la réduction des coûts selon la Caisse Autonome Nationale (CAN) qui gère l’établissement. Cette suppression, qui concerne uniquement le personnel non-soignant, sera réalisée grâce à un plan de départs volontaires (préretraite, reclassements, formations, etc.).

Créé en 1913 par la Caisse Minière de Sarre et de Moselle, l’hôpital de Freyming-Merlebach accueillait au plus fort de son activité l’ensemble des activités de médecine, de chirurgie et d’obstétrique. Il s’était même spécialisé dans la cancérologie et disposait d’un centre pour les grands brûlés. Suite à la restructuration de l’offre de soins opérée en Moselle-Est, l’établissement est désormais spécialisé dans les soins de suite et de réadaptation. Un pôle de médecine physique et de réadaptation fonctionnelle a dans cette optique vu le jour. La structure entend également devenir une référence pour les soins palliatifs.

Mais à l’instar d’autres établissements de Moselle-Est, l’hôpital de Freyming-Merlebach présente un déficit important depuis plusieurs années. Malgré la restructuration réalisée, il faut encore faire des économies en réduisant notamment la masse salariale pour adapter le nombre de personnel aux nouvelles activités du site. Autrement dit, faire plus avec moins. Car dans le même temps et afin de de bénéficier d’une hausse d’activité, les équipes médicales devraient être renforcées par l’arrivée de kinésithérapeutes. A terme, l’établissement de devrait plus avoir que 300 équivalents temps plein.

Articles connexes

1 Commentaire

  1. Bevilacqua

    C’est un mensonge ce n’est pas départ volontaire ils nous harcèlent pour partir c’est honteux la coge va jusqu’au 31 décembre 2017 ils nous forcent à partir avant

    Reply

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

OU
Au cœur de l'information en Lorraine
Pour plus d'infos, inscrivez-vous à notre Newsletter !
Soutenez nous en partageant et en aimant nos articles et notre site sur Facebook, Twitter et Google+ !
Annonce pop-up